mardi 2 juin 2009

Il était une fois un collectif p.t. 4 et fin


Mener un label à sept est une tâche ardue. Au départ, chacun s'impliquait selon ses compétences et petit à petit les soldats sont tombé au champ de bataille. 1-2 d'piq, R.U., Rass et moi avont progressivement abandonné le navire par manque de temps et d'implication, sentant que nous nuisions plus que d'autres choses...Ne restait qu'Egypto, Naes et l'Intrus. Finalement R.U. a décidé de revenir dans le projet, mais seulement avec la sortie de Deluxxx. Je ne sais pas à quel moment Atach Tatuq a commencé à chier, mais j'imagine que c'est dans l'année 2004.

Définitivement, après la «Guerre des Tuqs» le navire AT sombrait...Cependant, je me souviens qu'Égypto était arrivé avec cette proposition: faisons un dernier disque, un street album, tiré à 1000 exemplaires, qui s'apparenterait plus à un mixtape qu'à un album à proprement parler. Tous semblaient d'accord et après chacun pourrait se concentrer sur ses projets personnels. Pour financer le disque on a décidé de le vendre à l'avance, donc de solliciter nos amis proches/fans pour qu'ils achètent leur copie du disque avant sa sortie.

Je crois que le tout à commencé à chier quand Outside se sont intéressé au projet. Voyez-vous, dès la sortie de l'album «Suce mon index» Outside Music s'est intéressé à la distribution de nos projets, ce qu'ils ont fait efficacement durant toutes ces années. Ayant toujours eu un souci du travail bien fait on s'est quand même forcé pour faire ce street album. On a embauché Sébastien Blais-Montpetit pour enregistrer (un ami à 1-2 d'piq, je crois que les deux travaillaient au Archambault) et aussi pour le mixer, ce qui a fait une sale différence je crois. C'est drôle, mais depuis totu ce temps, on a jamais investi d'argent dans un studio, il fallait toujours payer pour du temps d'enregistrement ce qui ne nous a jamais vraiment permis de faire des maquettes et de trvailler des esquisses de projet. En même temps, ça toujours servi de garde-fou nous empêchant de sortir de la merde....

Bref, Outside travaillait à la création d'une nouvelle boîte appelée Anubis; une association entre Indica, Outside et DKD et ils ont suggéré de prendre en licence notre projet en investissant de l'argent pour la promo et de l'aide pour des subventions. De 96 à 2004, Atach Tatuq n'avait jamais demandé de subventions...on s'était toujours arrangé par nous-mêmes...Naturellement on a accepté...Avec les répercussions qu'on connaît, presque un an de shows un peu partout dans les festivals de la province, album Hip-Hop de l'année à l'ADISQ...criss...un street tape...Le problème, c'est que pour embarquer à fond dans le jeu de nouvel emploi du temps, il fallait maximiser l'efficacité du label et se débarasser de ceux qui n'avancaient pas dans la même direction artistique, esthétique mais aussi idéologique...Du moins c'est ce que j'en déduis car je en faisais plus partie du label à ce moment et c'est de cette façon que j'interprète la genre de «renvoi» de l'Intrus...J'imagine que ça non plus a pas aidé la cause...Ce qui fait que AT Musique était maintenant géré par R.U., Égypto et Naes.

Au fil des ans, les noyaux se sont plus ou moins solidifiés selon les affinités, Rass s'est plus associé avec Dommages et Z'Intérêts de Casco et l'Intrus, qui est devenu le DZ (ou Dézèd) avec un membership autre que Atach Tatuq (DieWhen). Dee travaillait beaucoup de tracks et de shows avec Égypto, naturellement R.U. et Égypto continuaient Son2pt et R.U. et Arnak voulaient commencer les Ducs du Hasard. Jaber en tant que DJ a préféré arrêter de s'associer à Atach Tatuq et c'est DJ Ephiks qui l'a remplacé, un bon ami à Naes (saviez-vous que Ephiks a déjà participer au DMC?). Moi de mon côté j'ai préféré continuer mes affaires de mon côté car la direction atristique n'était plus la mienne, ce qui explique la présence de seulement un track solo de ma part sur «Deluxxx».

La dernière année de Atach Tatuq a été très difficile. Beaucoup de mésentente et de conflits non-dits entre plusieurs membres. Il est de mon avis que qu'on aurait dû arrêter les concerts bien avant ce qu'on a fait, c'est l'entêtement de certains qui, je crois, ont emmené une telle dégradation d'un crew qui se connaissait depuis près de 10 ans...Maintenant les conflits sont plus ouverts; altercations physiques, diss track et autres stupidités selon moi (normal, je ne suis pas impliqué directement...). Ce qui me fâche cependant, c'est de voir certains types s'approprier
du crédit quand il ne le mérite aucunement...quand je vois dans un vidéo un gars que je ne connais pas, qui n'a été nommé nul part dans cet historique (car il n'en faisait pas parti), prendre le Félix qu'Atach Tatuq a gagné à l'Adsiq et dire: «on va en ramener d'autres...» Ça me laisse bouche bée...Je m'en fous du trophée. Personnellement je sais que c'est pas mon apport qui a mené à ça, mais un apport collectif, nourri de 10 ans à se côtoyer et à faire de la musique. Donc quand quelqu'un n'ayant pas partagé cet historique s'approprie ce mérite, je me demande si c'est une joke, un diss ou juste pathétique...

Maintenant chacun fait ses trucs de son côté: Payz Play (R.U., Égypto, Naes, Ephiks), le DÉZÈD (L'Intrus, Casco, Die-When et d'autres) et moi de mon côté, tout seul avec Héliodrome. Rass a arrêté le rap pour se concentrer sur son enfant et sa carrière professionelle, 1-2 d'piq est devenu architecte et a arrêté de faire des beats, Arnak...je sais pas trop, ni pour MGM...je crois que bien des années de désillusion affectent grandement des gens qui s'impliquent de tout leur coeur dans une démarche artistique...et je crois que c'est ce qui est arrivé à Dee aussi...seulement ça fait un bout que ne l'ai pas vue...

J'espère que cet histoire vous a diverti et renseigné. Naturellement, plein de gens n'ont pas été mentionné, des gens qui ont gravité autour d'AT et qui se sont impliqués....mais c'est ma perspective et j'ai trouvé l'exercice très intéressant.

Paix
Khyro

7 commentaires:

  1. Bravo pour l'historique

    jen ai appris un peu plus, sur le plus rugged pis raw des collectifs d'icitte. J'aimerais bien entendre d'autres versions un jour

    - Un des gars qui a tenu votre forum en vie parmi les spams de viagrapillz Réunioncharles aka riff tabaracci

    p.-s. jai deja fait un rêve que vous reveniez ensemble

    RépondreEffacer
  2. Super intéressant le texte. Ça m'a rendu quelque peu nostalgique de ne plus avoir cette drive que tout le monde avait vers 1999-2000.
    Je crois qu'on a tous vieillis et devenu des hommes, ce qui explique la complexité et la perte d'innoncence de ces belles années du hip hop.

    RépondreEffacer
  3. Tres intéressant. tres intéressant


    Fili.

    RépondreEffacer
  4. Merci pour l'historique. J'ai bien aimé le lire. Je dois ditre que je m'y connaissais peu en rap québécois circa 2000. C'est un plus clair maintenant.
    Longue vie à ton blogue!

    RépondreEffacer
  5. Word!
    J'ai lu ça avidement.
    Après l'article de blog, le film?
    Je veux Roy Dupuis dans le rôle d'Égypto-Boz- sur-le-mic-beign-trop-buzzé...

    RépondreEffacer